Pourquoi un tel voyage?
Avant de partir
Une fois partis
VISA / frontières
Livre d'Or
Quizz
Bulgarie
Egypte
Estonie
Grèce
Hongrie
Iran
Jordanie
Lettonie
Lituanie
Pologne
Roumanie
Russie
Slovaquie
Syrie
Turquie


drapeau iranien

L'Iran(IV)

vent


Ces quelques gouttes tombées ce jour là ont permis un peu de nous rafraîchir. La dernière fois qu'il avait plu, c'était il y avait un an!

ponts

Un pont en remplace un autre.

Khorram Abad

Pas grand chose à voir à part Ali et sa famille!

C'est ici que nous avons vécu l'une de nos rencontres les plus intenses, la plus atypique et la plus inoubliable.

ville de Khorram Abad

Tout à commencé en faisant la queue à une station service (comme c'est souvent le cas en Iran) à Khorram Abad en fin d'après-midi. Nous rencontrâmes une personne qui était visiblement intrigué de nous voir ici et désirait entamer la conversation. Malheureusement nous ne parlions toujours pas iranien, et il ne connaissait pas un mot d'anglais. Après lui avoir expliqué d'où nous venions, et que nous étions mari et femme (il faut pour cela dans le pays musulmans frotter ses propres index l'un contre l'autre), et au bout d'une longue "discussion", nous comprimes qu'il nous invitait à dormir chez lui. Après l'aventure Choqa Zanbil, nous avions tous les deux envie de rencontrer d'autres iraniens, mais hésitions quand même. Bref, nous faisons le plein de nos véhicules et partons chacun de notre coté, en s'étant préalablement salué de la main.

Nous sommes donc partis visiter la citadelle Falak el-Aflak qui était naturellement fermée vu l'heure. Nous décidâmes de quitter cette nuit la ville (non sans quelques difficultés). C'est en regardant pour la nième fois la carte que nous revîmes 2 heures après Ali (Nous apprendrons son prénom plus tard) dans sa vieille voiture de livreur de carburant. Il nous renouvela l'invitation et cette fois-ci nous acceptâmes. Il faut dire qu'Ali avait une tête où sa gentillesse était plus que visible.

Ali

Nous arrivâmes donc chez lui, et Renata et moi fûmes séparés l'un de l'autre pendant plus d'une heure. Renata était rentrée avec la sœur d’Ali chez eux, tandis que moi et Ali sommes allés mettre le fourgon dans un parking (C'est Ali qui a payé). Puis nous sommes allés ensemble livrer du carburant avec sa voiture. Il faisait nuit, je ne comprenais pas ce qui se passait, j'avais quitté Renata depuis une bonne heure, et je m'inquiétais pour elle. Nous finîmes par rentrer chez lui tout en faisant un détour pour aller chercher son fils et après avoir acheté ensemble des fruits qu'il voulait me faire découvrir.

Je fini donc par retrouver Renata qui s'était faite des amis avec la famille d'Ali. Ce fut une superbe soirée. Ali demanda à l'un de ses amis qui parlait anglais de venir et ce fut une grande libération car il était enfin possible de se comprendre.

Renata Sébastien

Visite de la citadelle de Falak el-Aflak. Ali nous a fait se déguiser avec des habits traditionnels régionaux, ce qui a bien amusé nos nouveaux amis.

balançoire

Le lendemain, au programme, balançoire et pique-nique. Malheureusement la pluie s'est mise de la partie et avons fini le pique-nique dans le fourgon tous les quatre.

pique-nique
le départ

Le moment de nous quitter était venu. Ce fut l'un des moments les plus tristes du voyage. Nous n'avions échangé avec Ali et sa famille que quelques mots, mais il y avait autre chose d'indéfinissable. Je pense que nous avons tous eu à ce moment là des larmes dans les yeux. Ali n'alla pas en direction de chez lui, mais nous dépassa avec sa voiture en faisant coucou puis s'arrêta quelques centaines de mètres plus loin pour nous dire un dernier adieu. Renata et moi n'avons pas pu dire un mot avant un bon moment...

Taq-e Bostan.



Haut lieu sassanide. Ces grottes artificielles contiennent les plus beaux bas-reliefs qui nous a été permis de voir; principalement les scènes de chasses royales d'une extrême finesse.

Taq-e Bostan Taq-e Bostan
paysage
Porte d'entrée de villages iraniens

Porte d'entrée typique de villages iraniens, avec invariablement les photos des ayatollahs Khomeiny et Khamenei son remplaçant.

longue route en Iran

On the road again.

villages perdus dans les montagnes

Un des nombreux petits villages perdus dans les montagnes. Les maisons de terre ont des formes régulières très cubiques. La beauté de ces régions de hauts plateaux est due à une végétation qui contraste avec les déserts avoisinants.

Takht-e Soleyman. (Le trône de Salomon)

Situé dans un isolement splendide, Takht-e Soleyman était le plus grand centre religieux du zoroastrisme (224-642 ap J.C.) où brillait l'un des trois feus les plus sacrés (feu des guerriers). Le zoroastrisme était l'ancienne religion d'état avant que l'islam la remplace. Il reste toujours une poignée de fidèles pratiquant toujours cette religion. Il est situé à l'extrême sud de la province d'Azerbaïdjan.

prison deTakht-e Soleyman

Avant d'arriver sur Takht-e Soleyman.

Takht-e Soleyman


C'est autour du cratère d'un ancien volcan peu profond que ce temple fut édifié. Une eau chaude et d'un bleu limpide s'en écoule comme par enchantement.

Sur la route vers la frontière de Bazargan.

martyres de la guerre iran irak

Vue classique en Iran que de voir dans tous les villages les héros martyrs de la guerre Iran Irak.

ayatollah Khomeiny

Il nous arrivait souvent de nous arrêter près des stations services pour y passer la nuit.

Ici, au matin, nous nous sommes aperçus que quelqu'un a veillé sur nous toute la nuit!

fourrage sur la terrasse des maisons

La manière de stocker le fourrage sur la terrasse des maisons est typique de cette région.

Les ayatollahs Khomeiny et Khamenei


Comme à son habitude, les ayatollahs Khomeiny mort en 1988 et Khamenei son digne successeur.

Le lac salé d'Orumiyeh (ou Ourmia) près de la Turquie.

Ce fut jadis le trajet de la route de la soie en provenance de Bagdad le plus fréquenté.




Renata chercherait-elle son maillot de bain deux pièces?

berger à Orumiyeh
berger et sa chèvre

C'est au bord du lac que nous avons fait la connaissance de Saurl, berger fort sympathique avec qui nous avons essayé nos quelques mots de farcis lu dans notre guide. Rien ne vaut de sortir la carte du monde pour expliquer notre itinéraire...

lac salé d'Orumiyeh

La superficie du lac diminue d'année en année mais reste le plus grand de tout l'Iran. La salinité de ses eaux (jusqu'a 30%) explique que seuls certains crustacés y subsistent.


Nous avons récupéré quelques plaques de sel cristallisé sur ces poteaux immergés. Plus tard, les douaniers bulgares goûteront ce sel afin de vérifier que ce ne soit pas autre chose!